Durant les fêtes, on a tendance à manger (gras, sucrées) et à boire (de l’alcool) beaucoup plus qu’à l’ordinaire. Pour autant, il n’est pas obligatoire de s’imposer dans les jours qui suivent un régime draconien ou une cure de détox, très en vogue en ce moment. Pour se remettre, la modération est, comme souvent, la meilleure des solutions. Voici mes 5 conseils pour retrouver un organisme au top !

1) Buvez
L’eau est votre allié principal pour vous permettre de drainer les toxines et les déchets accumulés dans votre organisme. Alors, 1,5 litre d’eau par jour – en plus de celle qu’il vous faut absorber durant vos périodes d’activité physique – est la quantité minimale à vous fixer. Si l’eau n’est pas votre tasse de thé alors n’hésitez pas à la remplacer par tous les autres liquides qui s’offrent à vous. Le thé justement est une de ces alternatives. Les infusions à base de plantes, les jus de fruits ou de légumes de saison vous hydrateront de la meilleure des manières.

2) Passez au vert
Les légumes sont votre allié de choix pour combattre l’acidité de votre alimentation durant les fêtes. Le choix est vaste, même en ces périodes hivernales :
Côté légumes : Carotte, chou, betterave, topinambour, fenouil, céleri, courge, pomme de terre, salsifis, endive, oignon, poireau, mâche, épinards, crosne, citrouille, oseille, chicorée, panais, navet, blette, cardon et asperge…
Côté fruits : Ananas, avocat, banane, citron, clémentine, fruit de la passion, grenade, kaki, kiwi, litchi, mandarine, manque, orange, pamplemousse, poire, pomme, papaye, pomélo, noix..
Il y en a pour tous les goûts. Mais n’oubliez pas : pour profiter à fond de leurs bienfaits, choisissez-les idéalement issus de l’agriculture biologique et ne les faites surtout pas trop cuire. Crus ou cuits doucement à la vapeur, les légumes verts seront de véritables alliés de votre système digestif.

3) Assurez vos bases
L’acidité de notre alimentation au quotidien est souvent trop élevée. Cela induit fatigue et problèmes de santé divers. Votre équilibre acido-basique est encore plus mis à mal durant les fêtes. Pour compenser, faites le plein d’aliments à forte teneur en minéraux alcalinisants (au pH basique, à l’opposé du pH acide des aliments non alcalinisants), comme le calcium, le potassium et le magnésium. Pour ce faire, il est important de privilégier les aliments alcalins et éviter, pour ne pas dire fuir, les aliments acides, notamment les matières grasses, la viande et les protéines animales qui ont un effet acidifiant pour votre organisme. Remplacez-les par les poissons blancs, les viandes maigres et les yaourts maigres.

4) Achetez bio ou local
Tout ce que vous allez manger aura un effet bénéfique à condition que vous choisissiez des aliments sains et si possible bio afin de vous assurer d’éviter d’ingurgiter des produits chimiques mais aussi de pouvoir bénéficier de tous les qualités nutritionnelles des aliments.

5) Prenez l’air
Rien de tel qu’un bon bol d’air pour oxygéner l’organisme. Il n’y a pas mieux et c’est bien plus efficace que le paracétamol. Allez marcher en famille, et bien-sûr c’est le bon moment pour aller courir. Même et surtout si vous vous sentez fatigué ou que le gueule de bois vous a coupé les jambes et l’envie. C’est le meilleur des médicaments et vous ressentirez les bénéfices au bout de quelques foulées et au retour vous serez à la fois heureux de l’avoir fait et mieux dans votre corps. Le 1er janvier : on va courir !