C’est effectivement une question qui revient de manière récurrente. Le semi-marathon en préparation du marathon est devenu (et on ne sait même plus pourquoi tellement il a fini par faire partie du paysage) un incontournable dans la grande majorité des plans d’entraînement qui circulent. Alors ? Indispensable le semi en préparation marathon ?

Il n’est pas obligatoire de courir un semi en préparation marathon. Il est possible (mais en aucun cas véritablement nécessaire) d’en faire un 3 semaines avant.
Pourquoi à 3 semaines ? Dans ce cas précis, c’est en remplacement de la dernière sortie longue. Il doit être couru à vitesse marathon en respectant scrupuleusement l’allure afin de faire une dernière répétition grandeur nature à l’occasion de la sortie la plus longue de la préparation (la règle de 4/5).
Ou bien, 6 à 8 semaines avant, dans un but de performance chronométrique. A la fois pour s’évaluer et voir où on en est. Mais aussi de s’en servir de test afin de prédire une performance sur le marathon à venir qui reste l’objectif prioritaire de la préparation.
D’où l’absolue nécessité de planifier et d’anticiper bien en amont.