Les secrets d'une course réussie

 

Les secrets ? Je ne vais pas vous faire patienter inutilement et miroiter la formule magique. Le secret c’est qu’il n’y en a pas (de secret). Une course réussie le jour J passe par des choses extrêmement simples, presque évidentes, que tout le monde ou presque connait d’ailleurs mais que peu sont capables de réaliser au moment opportun pour des tas de (bonnes ou mauvaises) raisons.

Une réflexion en amont
Tout d’abord la stricte mise en application de la stratégie planifiée et prévue en amont. Si vous n’en avez pas prévu, ça risque d’être compliqué au moment de la mettre en œuvre. Et du coup ça se transforme en une improvisation dont la course à pied s’accommode peu et d’autant moins que les distances sont longues.
Donc effectivement, il faut une stratégie. Cela nécessite d’avoir réfléchit à vos possibilités, d’avoir défini un objectif, d’avoir analyser les spécificités de l’épreuve en question. Certaines nécessitent une lecture plus fine lorsqu’elles comportent différents paramètres tels que la nature du terrain, le type de difficultés, le positionnement de celles-ci . Je vous vois froncer les sourcils. « Ha parce que en plus de courir, il faut réfléchir ? Pffffff !!! ».

Des gammes à répéter
Une fois la stratégie mise en place, il faut l’apprendre le plus parfaitement possible de manière à réciter votre leçon sans faute le jour de la course. Cela nécessite de s’entraîner à la vitesse spécifique. C’est-à-dire en répétant, à l’entraînement, cette allure de course que vous avez définie afin de réduire le coût énergétique de votre foulée et de votre déplacement. Le but étant d’être plus économe et aller plus loin en dépensant le moins d’énergie possible. Là encore, et très logiquement, plus la distance est grande et plus cette problématique est importante, vitale même parfois. Cela va aussi vous permettre de vous familiariser avec cette allure de course et de vous éviter de partir trop vite au coup de pistolet du starter car vous serez habitué à ce rythme.

Jouer votre partition sans fausse note
Ceci étant dit, il reste à mettre tout cela en application le jour J. Sauf que, si effectivement jouer la bonne partition est difficile lorsqu’on ne connait pas la musique, ça peut l’être aussi même si on connait la chanson sur le bout des doigts. Le trac, l’envie de (trop) bien faire, le poids de l’événement font parfois perdre leurs moyens à certains. Et les plus grands artistes, les meilleurs performers sont ceux qui savent, au moment de jouer leur partition, le faire sans fausse note. Ils sont appliqués, déterminés, organisés et rien ne les détourne de leurs objectifs. Ni l’environnement, ni cette petite voix qui les pousse à sortir du cadre strict qu’ils ont construit.

En résumé
Les secrets d’une course réussie, c’est développer, améliorer, travailler les qualités physiques dont on dispose grâce à une entraînabilité qui permet de pouvoir mais aussi de vouloir s’investir pleinement dans l’entrainement. Et enfin, c’est la volonté, le jour J, de mettre en œuvre les bonnes stratégies.
Qualités, entraînabilité, volonté sont les 3 clés. A vous de jouer !

Les secrets d'une course réussieLes secrets d'une course réussie

Besoin d'un plan d'entraînement sur-mesure, personnalisés et adaptés à vos besoins ?
Voir les prestations

Vous faire découvrir en 48h mon expérience de la course à pied, c'est mon défi !
Voir les stages