Performance = Puissance + Endurance + Efficience

Les facteurs de la performance en course à pied sont au nombre de trois. Ils forment ainsi le trépied sur lequel le coureur, l’entraîneur vont pouvoir s’appuyer pour le faire progresser. Il s’agit de la puissance, de l’endurance et de l’efficience .

Quel véhicule êtes-vous ?

L’analogie entre le coureur et la voiture est un mode de comparaison parlant. Même si, à l’inverse d’un véhicule, le corps humain s’adapte avec l’usage et c'est ce qui fait sa grande force. Car c’est grâce à cette faculté qu’il progresse. La comparaison entre un coureur et une voiture permet d’imager et ainsi de comprendre des choses qui peuvent parfois paraître compliquées au profane. Comme la notion de VO2 max ou de VMA qu’on peut donc illustrer simplement, sans être trop réducteur ainsi que d’autres principes de base de l’entraînement comme l’endurance ou l’efficience en se servant de la proximité qui peut exister entre un coureur à pied et un véhicule. Par exemple, il n’est nul besoin d’être féru de mécanique pour comprendre que plus le moteur est puissant plus le véhicule sera performant. Il ne viendrait à l’esprit de personne de comparer les performances d’une 2 CV et d’une Ferrari ! Pour le coureur à pied, la cylindrée de son moteur, c’est sa VO2 max.

Puissance = VMA

Pour simplifier, on peut dire que cela correspond à sa capacité à transporter l’oxygène vers les muscles. Bien que déterminée génétiquement (on naît plus ou moins doué) elle peut s’exploiter au mieux en effectuant régulièrement un travail de PMA (Puissance Maximale Aérobie). Pour nous autres coureurs à pied, cette puissance se traduira en Vitesse Maximale Aérobie (VMA). Ce qui nous permet de traduire concrètement en kilomètres/heure une donnée qui, sans cette transcription, serait trop vague. Connaître sa VMA permet aussi de pouvoir établir toutes ses allures d’entraînement qui se déclinent en pourcentage de celle-ci.

L’endurance pour aller vite longtemps

Mais avoir une VMA important et bien développée ne suffit pas. La 2CV, si elle manque de puissance, a, par contre, la réputation d’être increvable. Cette endurance est également nécessaire au coureur. Elle se définit comme la capacité à maintenir une certaine vitesse un certain temps. (Le plus longtemps possible au regard de la durée de l'effort). Cette qualité, indispensable complément de la Puissance Maximale Aérobie, est l’Endurance Maximale Aérobie (EMA). Contrairement à une idée fortement répandue, il ne suffit pas, pour être endurant, de courir lentement et longtemps. C’est ce travail de séances, réalisées à des vitesses entre 80 et 85% de la VMA, qui va permettre d’utiliser un pourcentage important de la VMA pour tenir le rythme de course prévu jusqu’au bout.

Efficience pour économiser l’essence

Enfin, pour que tout ce système fonctionne de manière harmonieuse et surtout garde son efficacité dans la durée, il faut qu'il ait un rendement élevé (ou un coût énergétique faible). Cela se traduit par l'efficience de la foulée chez le coureur. Et celle-ci s'améliore en courant aux allures que l'on vise en compétition. C'est la notion de Vitesse Spécifique (VS). En effet, le corps humain (probablement en raison, d’un atavisme issu de nos ancêtres cueilleurs/chasseurs, capables d’épuiser leurs proies en les épuisant à force de les poursuivre, à défaut d’être en mesure de les attraper) a développé cette aptitude à réduire naturellement le coût de son déplacement à force de répéter une même vitesse. 

En résumé

L'amélioration de la performance en course à pied passe par :

  • Un développement de la puissance aérobie du coureur (son moteur) : Sollicitation de la VO2 max par un travail de course à Vitesse Maximale Aérobie (VMA) 
  • Un développement de l’endurance aérobie du coureur qui lui permettra d’utiliser le plus grand pourcentage possible de cette puissance : Sollicitation de la VO2 max par un travail de course à Endurance Maximale Aérobie (EMA) Une endurance aérobie maximale permet d’utiliser la plus grande fraction possible de votre VMA. C’est à dire de votre VO2 max.
  • Un développement de son efficience à vitesse de compétition (ou amélioration du coût énergétique de la foulée) qui lui permettra d’être plus économique et plus efficient

C'est l'équation ou la régle de la performance que je propose de mettre en oeuvre dans les entraînements que je conçois :

                          Performance = Puissance + Endurance + Efficience

3 séances pour 3 facteurs de performance

Cela se traduit par 3 types de séances avec des intensité et des déroulements différents.

Facteurs

Puissance

Endurance

Efficience

Séances

Vitesse Maximale Aérobie

Endurance Maximale Aérobie

Vitesse Spécifique

 

VMA

EMA

VS

Déroulement

Courir à des intensités de 95 à 105% de la VMA

Courir à des intensités de 80 à 90% de la VMA

Courir à des intensités correspondant à celle de la vitesse de l’objectif

 Les 3 facteurs de la performance résumés en 3 questions

La Vitesse Maximale Aérobie quoi ? 

Vitesse de course qui sollicite au maximum les processus de transports de l’oxygène

La Vitesse Maximale Aérobie pourquoi ? 

Améliorer le « moteur » du coureur, c’est à dire sa puissance aérobie.

La Vitesse Maximale Aérobie comment ? 

Entraînement fractionné de courses de 95 à 105% de la VMA (85-90% pour les novices et les débutants), entrecoupées de récupération courtes courues de 50 à 60% de la VMA.

 

L’ Endurance Maximale Aérobie quoi ? 

La capacité du « moteur » du coureur, à utiliser la plus grande fraction possible de sa puissance, c’est à dire son endurance aérobie.

L’ Endurance Maximale Aérobie pourquoi ? 

Le but du travail d’endurance aérobie, c’est d’atteindre le plus gros pourcentage de SA VMA en fonction de SON temps d’effort (ou de course)

L’ Endurance Maximale Aérobie comment ? 

Entraînement fractionné de courses de 80 à 90% de la VMA entrecoupées de récupération courtes courues de manière active.

 

La Vitesse Spécifique quoi ? 

Vitesse de course qui correspond à l’allure de votre objectif

La Vitesse Spécifique pourquoi ? 

Améliorer le coût énergétique de la foulée, c’est-à-dire l’efficience du coureur

La Vitesse Spécifique comment ? 

Entraînement à la vitesse de compétition dont le pourcentage de VMA varie en fonction de la durée et de la vitesse de course

Performance = Puissance + Endurance + EfficiencePerformance = Puissance + Endurance + Efficience

Besoin d'un plan d'entraînement sur-mesure, personnalisés et adaptés à vos besoins ?
Voir les prestations

Vous faire découvrir en 48h mon expérience de la course à pied, c'est mon défi !
Voir les stages